Quinsat, carnet poilu

Dessin extrait du « carnet de route d’un poilu »
de Gabriel Quinsat lors de la campagne 1914-15-16.

Famille Quinsat, d'Orcival à Gelles

Les recherches ont débuté sur la paroisse d’Orcival. Les Quinsat ont été une très ancienne famille de cultivateurs du hameau de Malvaisse, en bout de vallée et en surplomb du chef-lieu. La lignée qui nous intéresse restera ici jusqu’au milieu du XIXe siècle, date à laquelle le petit-fils de Jacques, Etienne, déménage pour le village voisin de Douharesse.

S’ensuit une période de mobilité de la famille sur plusieurs générations. Ainsi, à la suite des décès successifs de ses pères et mères (en 1855 et 1862), on retrouve Annet, sabotier dans la commune de Gelles. Après avoir été métayer au domaine de Tracros (1868), il est cultivateur aux Boucheaux (1893) puis à Rochette (1898), toujours sur la commune de Gelles. Son fils, Marien Louis, va tenter l’aventure parisienne à la jonction des XIXe et XXe siècle. Il est maçon et sa femme porteuse de pain à la naissance de leur fils Gabriel en 1895. Ce dernier achètera en 1921 une brasserie à Courbevoie, au 6 rue de la Colombe, la « Maison Quinsat ». On retrouve ses parents, après l’épisode de la Grande Guerre, dans le village de Banson (cne. de Gelles).

 Quinsat Brasserie Courbevoie

La brasserie Quinsat de Courbevoie

© 2015-2018 HISTOIRE DE FAMILLES D'AUVERGNE ET D'AILLEURS...
| ÉTUDE GÉNÉALOGIQUE | N° SIRET : 80955062700016

normal-logo

SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK